- Sequentia - Lauda Sion salvatorem

Académie de Chant grégorien > Répertoire grégorien Sequentia - Lauda Sion salvatorem
DE    EN    FR   

Piece data

Sequentia

Title text

Lauda Sion salvatorem
lauda ducem et pastorem
in hymnis et canticis.
Sion, célèbre ton Sauveur,
chante ton chef et ton pasteur
par des hymnes et des chants.

Piece text

S 2
Quantum potes tantum aude
quia maior omni laude
nec laudare sufficis.
Tant que tu peux, tu dois oser,
car il dépasse tes louanges
tu ne peux trop le louer.

Piece text

S 3
Laudis thema specialis
panis vivus et vitalis
hodie proponitur
Le pain vivant, le pain de vie,
il est aujourd'hui proposé
comme objet de te louanges.

Piece text

S 4
Quem in sacrae mensa cenae,
turbae fratrum duodenae
datum non ambigitur.
Au repas sacré de la Cène
Il est bien vrai qu'il fut donné
au groupe des douze frères.

Piece text

S 5
Sit laus plena, sit sonora,
sit iucunda, sit decora
mentis iubilatio.
Louons-le à voix pleine et forte,
que soit joyeuse et rayonnante
l'allégresse de nos coeurs!

Piece text

S 6
Dies enim solemnis agitur,
in qua mensae prima recolitur
huius institutio.
C'est en effet la journée solennelle
où nous fêtons de ce banquet divin
la première institution.

Piece text

S 7
In hac mensa novi Regis,
novum Pascha novae legis,
phase vetus terminat.
A ce banquet du nouveau Roi,
la Pâque de la Loi nouvelle
met fin à la Pâque ancienne.

Piece text

S 8
Vetustatem novitas,
umbram fugat veritas,
noctem lux eliminat.
L'ordre ancien le cède au nouveau,
la réalité chasse l'ombre
et la lumière la nuit.

Piece text

S 9
Quod in cena Christus gessit,
faciendum hoc expressit
in sui memoriam.
Ce que le Christ fit à la Cène,
il ordona de le faire
en mémoire de lui.

Piece text

S 10
Docti sacris institutis,
panem, vinum in salutis
consecramus hostiam.
Instruits par son précepte saint,
nous consacrons le pain, le vin,
en victime de salut.

Piece text

S 11
Dogma datur christianis,
quod in carnem transit panis,
et vinum in sanguinem.
C'est un dogme pour les chrétiens
que le pain se change en son corps,
et le vin en son sang.

Piece text

S 12
Quod non capis, quod non vides,
animosa firmat fides,
praeter rerum ordinem.
Ce qu'on ne perçoit pas, ce qu'on ne voit pas,
notre foi ose l'affirmer,
hors des lois de la nature.

Piece text

S 13
Sub diversis speciebus,
signis tantum, et non rebus,
latent res eximiae.
L'une et l'autre de ces espèces sont là
simplement comme des signes et non comme des réalités,
car elles cachent de magnifiques réalités.

Piece text

S 14
Caro cibus, sanguis potus:
manet tamen Christus totus
sub utraque specie.
Sa chair est une nourriture, son sang est une boisson,
mais le Christ tout entier demeure
sous chacune des espèces.

Piece text

S 15
A sumente non concisus,
non confractus, non divisus:
integer accipitur.
On le reçoit sans le briser,
le rompre ni le diviser ;
il est reçu tout entier.

Piece text

S 16
Sumit unus,,sumunt mille:
quantum isti, tantum ille:
nec sumptus consumitur.
Qu'un seul ou mille communient,
ceux-ci reçoivent autant que celui-là,
on s'en nourrit sans le détruire.

Piece text

S 17
Sumunt boni, sumunt mali:
sorte tamen inaequali,
vitae vel interitus.
Bons et mauvais le reçoivent,
mais pour un sort bien différent,
pour la vie ou pour la mort.

Piece text

S 18
Mors est malis, vita bonis:
vide paris sumptionis
quam sit dispar exitus.
Mort des pécheurs, vie pour les jutes ;
vois : ils prennent pareillement ;
quel résultat différent !

Piece text

S 19
Fracto demum sacramento,
ne vacilles, sed memento
tantum esse sub fragmento,
quantum toto tegitur.
Enfin, si l'on divise les espèces,
n'hésite pas, mais souviens-toi
qu'il est présent dans un fragment
aussi bien que dans le tout.

Piece text

S 20
Nulla rei fit scissura:
signi tantum fit fractura,
qua nec status, nec statura
signati minuitur.
La réalité profonde n'est pas divisée,
le signe seul est partagé ;
de celui qui est signifié
ni la taille ni l'état ne sont en rien diminués.

Piece text

S 21
Ecce panis angelorum,
factus cibus viatorum:
vere panis filiorum,
non mittendus canibus.
Voici le pain des anges,
devenu la nourriture des pèlerins ;
c'est le vrai pain des enfants
qu'il ne faut pas jeter aux chiens.

Piece text

S 22
In figuris praesignatur,
cum Isaac immolatur,
agnus Paschae deputatur,
datur manna patribus.
D'avance il fut annoncé
par Isaac en sacrifice,
par l'agneau pascal immolé
par la manne donnée à nos pères.

Piece text

S 23
Bone pastor, panis vere,
Iesu, nostri miserere:
tu nos pasce, nos tuere,
Tu nos bona fac videre
in terra viventium.
O bon Pasteur, pain véritable,
ô Jésus, aie pitié de nous,
nourris-nous et protège-nous,
fais-nous voir les biens éternels
dans la terre des vivants.

Piece text

S 24
Tu qui cuncta scis et vales,
qui nos pascis hic mortales:
tuos ibi commensales,
coheredes et sodales
fac sanctorum civium.
Toi qui sais tout et qui peux tout
toi qui nous nourris en cette vie mortelle,
fais de nous, là-haut, tes convives,
rends-nous cohéritiers
et compagnons des saints de la cité céleste.

Piece data 2

1. Texte
 
 
2. Notes
Mode : 7
3. Liens
4. Partitions
Graduale Triplex , Moines de Solesmes, 1979 p.379
Gregorien.info - Partitions, Académie de chant grégorien    ►   
Graduale Novum de Dominicis et Festis, GÖSCHL, Johannes Berchmans, et alii, 2011 p.366
Graduale restitutum - gregor-und-taube.de, Anton STINGL, jun.    ►   
5. Sources
6. Calendriers
Calendarium Concilii Vaticani II
7. Editions
Le chant grégorien - Mot et neume , AGUSTONI, Luigi, 1969 N.329
Chant grégorien et musique médiévale , HUGLO, Michel, 2005 p.IV 314
Les sources du plain-chant et de la musique médiévale , HUGLO, Michel, 2004 p.VII 403 n°6
 
Seq "Lauda Sion", POTIRON, Henri. Revue grégorienne, vol. 37, no. 2, 1958, p. 63